Bienvenue sur la Grande Bibliothèque du Droit ! Ceci est une bibliothèque contributive. Vous pouvez nous proposer des articles.


La Grande Bibliothèque du Droit est une bibliothèque juridique en ligne, en accès libre et gratuit, créée par le Barreau de Paris.

Les lecteurs et contributeurs ne doivent pas oublier de consulter les Avertissements juridiques.

Welcome to the Grand Law Library ! This is a participatory e-library. You can send us your publications


Police judiciaire (fr)

Version imprimable
Un article de la Grande Bibliothèque du Droit, le droit partagé.
Aller à : navigation, Rechercher


Cet article est issu de JurisPedia, un projet dont la version en langue française est administrée par le Réseau Francophone de Diffusion du Droit. Pour plus de renseignements sur cet article nous vous invitons à nous contacter afin de joindre son ou ses auteur(s).
Logo jurispedia.png

}

France > Droit privé > Droit processuel
Fr flag.png



Il faut distinguer les missions de police judiciaire des agents qui les exercent.

Les missions de police judiciaire

La police judiciaire est l'activité des autorités ayant la qualité d'Officiers de police judiciaire consistant à « constater les infractions à la loi pénale, d’en rassembler les preuves et d’en rechercher les auteurs (…)[1] ». En ce sens, la police judiciaire se distingue de la police administrative. La police administrative est soumise à l'autorité du juge administratif, la police judiciaire à celle du juge judiciaire (v. Incompétence du juge administratif à l'égard de la fonction judiciaire). Il y a mission de police judiciaire « tant qu’une information n’est pas ouverte. Lorsqu’une information est ouverte, [la police judiciaire] exécute les délégations des juridictions d’instruction et défère à leurs réquisitions[2] »

Les agents exerçant des missions de police judiciaire

La rédaction du Code de procédure pénal parle de la « police judiciaire » comme d'un corps d'agents, auquel est confié certaines missions. Ces agents sont qualifiés pour accomplir les missions de police judiciaire et en supporter la responsabilité. En ce sens, la police judiciaire comprend la police nationale et la gendarmerie nationale, dont la gendarmerie mobile. Ces fonctionnaires exercent tant des missions de police administrative que de police judiciaire. Par exemple, ils auront en charge la régulation de la circulation à un carrefour ou la recherche des auteurs d'une infraction

Les différents pouvoirs de la police judiciaire sont attribués à différents types d'agents. À l’intérieur de la police judiciaire, il faut distinguer[3]

Les premiers ont les pouvoirs, et la responsabilité qui s'y attache, les plus étendus, tandis que les autres membres leur sont subordonnés et ont des pouvoirs plus limités. Par exemple, un officier de police judiciaire pourra ordonner et superviser une enquête préliminaire, tandis qu'un agent de police judiciaire adjoint sera chargé de constater le respect des interdictions de stationnement.

La police judiciaire se distingue de la police administrative. La première remplit en temps normal des missions de police administrative, « tant qu'une information n'est pas ouverte », conjointement avec d'autres corps de contrôle de l'État.

Selon la proximité d'une infraction, les pouvoirs de la police judiciaire connaissent des graduations qui correspondent aux différents types d'enquête. La constatation d'une infraction pourra déboucher sur une information. Lorsqu'une information est ouverte, la police judiciaire se verra attribuer des pouvoirs plus étendus, c'est-à-dire portant plus atteinte aux droits et libertés fondamentaux des personnes et justifiés par la recherche des preuves d'une infraction et de son auteur. La police judiciaire pourra par exemple procéder à une perquisition sur décision d'un juge.

Notes et références

  1. Art. 14 du Code de procédure pénale
  2. Art. 14 C. proc. pén.
  3. Art. 15 C. proc. pén.

Voir aussi

« <strong class="error">Erreur d’expression : opérateur / inattendu.</strong> » n’est pas un nombre.