Bienvenue sur la Grande Bibliothèque du Droit ! Ceci est une bibliothèque contributive. Vous pouvez nous proposer des articles.


La Grande Bibliothèque du Droit est une bibliothèque juridique en ligne, en accès libre et gratuit, créée par le Barreau de Paris.

Les lecteurs et contributeurs ne doivent pas oublier de consulter les Avertissements juridiques.

Welcome to the Grand Law Library ! This is a participatory e-library. You can send us your publications


Préméditation (fr)

Version imprimable
Un article de la Grande Bibliothèque du Droit, le droit partagé.
Aller à : navigation, Rechercher


Cet article est issu de JurisPedia, un projet dont la version en langue française est administrée par le Réseau Francophone de Diffusion du Droit. Pour plus de renseignements sur cet article nous vous invitons à nous contacter afin de joindre son ou ses auteur(s).
Logo jurispedia.png

}

France > Droit pénal > Droit pénal général > Sanction pénale > Quantum de la sanction pénale > Circonstance aggravante
Fr flag.png



La préméditation est une circonstance aggravante de certains crimes ou délits résultant de la préparation antérieure à la commission de l'infraction. Elle est prévue par l'art. 132-72 du Code pénal, introduit par une loi de 2004[1] et codifiant une jurisprudence ancienne[2] :

« La préméditation est le dessein formé avant l'action de commettre un crime ou un délit déterminé ».

Le taux d'aggravation de la peine est prévu par chaque texte d'incrimination. Elle fait donc partie du droit pénal spécial.

L'appréciation de l'existence de la préméditation relève des juges du fond[3].

La Cour de cassation a précisé que cette circonstance aggravante, parce que faisant partie des circonstances aggravantes morales, est personnelle à chacun des accusés et doit, par conséquent, être examinée distinctement pour chacun d'eux lorsqu'un jury se prononce sur leur culpabilité[4]. Cette circonstance doit être recherchée chez la personne auteur des faits et non chez les complices[5]

Notes et références

  1. Art. 12 de la loi n°2004-204 du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité
  2. Crim. 29 octobre 1969 : Bull. crim. n° 271
  3. Un exemple récent : Crim. 30 octobre 1996 : Bull. crim. n° 384, p. 1118. Crim. 14 avril 1999 : Bull. crim. n° 81, p. 219
  4. Crim. 12 mai 1970 : Bull. crim. n° 158, p. 360

Voir aussi

« <strong class="error">Erreur d’expression : opérateur / inattendu.</strong> » n’est pas un nombre.