Bienvenue sur la Grande Bibliothèque du Droit ! Ceci est une bibliothèque contributive. Vous pouvez nous proposer des articles.


La Grande Bibliothèque du Droit est une bibliothèque juridique en ligne, en accès libre et gratuit, créée par le Barreau de Paris.

Les lecteurs et contributeurs ne doivent pas oublier de consulter les Avertissements juridiques.

Welcome to the Grand Law Library ! This is a participatory e-library. You can send us your publications


Cassin, René

Version imprimable
Un article de la Grande Bibliothèque du Droit, le droit partagé.
Aller à : navigation, Rechercher


Cet article est issu de JurisPedia, un projet dont la version en langue française est administrée par le Réseau Francophone de Diffusion du Droit. Pour plus de renseignements sur cet article nous vous invitons à nous contacter afin de joindre son ou ses auteur(s).
Logo jurispedia.png

Accueil > Grands juristes > Grands juristes en droit international

Accueil > Grands juristes > Grands juristes : France
Fr flag.png

René Cassin est né à Bayonne, dans le Sud Ouest de la France. Il est issu d'une famille juive. Il fit ses études en droit et en histoire à Aix-en-Provence, s'inscrivit au barreau de Paris en 1909 et obtint un doctorat à Paris en 1914 pour être immédiatement mobilisé dans le premier conflit mondial. Blessé grièvement , puis déclaré inapte au combat il poursuivi sa carrière universitaire comme professeur à Aix-en-Provence, Lille et Paris. Il sengagea alors dans l'aide aux anciens combattants, aux invalides de guerres et aux pupilles de la Nation.

Représentant pour la France de la Société Des Nations, il fut profondément pacifiste, ce qui ne l'empêcha pas de dénoncer vivement la "paix" signée par la France, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, l'Allemagne et l'Italie lors des Accords de Munich (1938).

La France défaite en 1940, René Cassin suit l'appel du 18 juin 1940 prononcé à Londres par le Général De Gaulle. Il rejoint la France libre le 19 juin 1940 où ses fonctions seront de veiller à rendre à la France sa légalité républicaine. En 1943, Le Général De Gaulle le chargera de prendre la direction de l'Alliance israélite universelle qu'il dirigera jusqu'à sa mort. À la libération, il sera nommé Vice-Président du Conseil d'État.

Présent en 1945 lors de création de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (U.N.E.S.C.O), il tiendra surtout un rôle majeur dans la Commission des droits de l'homme des Nations unies, devenant le principal rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948).

« Cette déclaration se présente comme la plus vigoureuse, la plus nécessaire des protestations de l'humanité contre les atrocités et les oppressions dont tant de millions d'êtres humains ont été victimes à travers les siècles ».

Il participera par la suite à l'élaboration de la Convention européenne des droits de l'homme (1950), ainsi qu'à la constitution de la Cour européenne des Droits de l'Homme (organe juridictionnel du Conseil de l'Europe) qu'il présida 1965 à 1968. Il devint dans la même période membre en 1960 du Conseil constitutionnel français jusqu'en 1971.

Le 10 octobre 1968, sa longue carrière pour la paix et les droits de l'Homme est consacrée lorsqu'il devient lauréat du prix Nobel de la paix.

Son décès le 20 février 1976 à Paris mettra un terme à une carrière qu'il n'interrompra jamais.

Ses cendres ont rejoint le Panthéon le 5 octobre 1987, date du centenaire de sa naissance.

Liens externes

  • Trouver la notion René Cassin dans l'internet juridique français
« <strong class="error">Erreur d’expression : opérateur / inattendu.</strong> » n’est pas un nombre.